Le pardon

La notion de pardon se retrouve dans de nombreuses cultures, nous pouvons avoir tendance à se culpabiliser, à en vouloir à.. la liste est longue. Ces ressentiments que l’on nourrit, nous mange de l’intérieur et sont énergivore. Combien de temps passez-vous par jour à repenser à une personne qui vous a fait ou dit …. et vous ruminez et vous ruminez. 

Evidemment il n’est pas facile de pardonner, c’est un choix, un engagement de se choisir pour se libérer de cette expérience qui n’est plus et qui appartient au passé. Dépasser la situation peut demander du temps ou de s’y prendre en plusieurs fois. L’objectif évidemment est de retrouver la paix. 

Modèle de la tradition bouddhiste

     

    1. Installez-vous confortablement, le dos bien droit, les pieds au sol, les mains jointes déposées sur vos jambes. Prenez un moment pour vous centrer à l’intérieur. Etablissez votre axe interne et mettez votre attention sur la respiration pendant quelques minutes.

     

    2. Déclarez votre objectif. Affirmez mentalement votre ferme détermination de faire émerger toutes vos pensées et émotions négatives afin de les comprendre, les résoudre et enfin de les abandonner.

     

    3. Visualisez en face de vous une personne avec qui vous êtes (ou vous avez été) en conflit. Voyez-la mentalement comme vous la percevez habituellement, telle qu’elle est habituellement avec vous.

     

    4. Imaginez maintenant qu’une expérience de transformation majeure (ouverture à la transcendance, coup de foudre, confrontation à la mort) est intervenue dans la vue de cette personne et qu’elle est devenue beaucoup plus ouverte, totalement disposée à entendre et regarder honnêtement les choses, prête à résoudre le conflit qui vous sépare.

     

    5. Visualisez-la avec précision dans ce nouvel état de réceptivité. Et contactez un état d’ouverture vis-à-vis de cette personne. Tout en continuant à visualiser, exprimez lui tout ce que vous avez à lui dire. Exposez votre problème, vos pensées, vos sentiments vos difficultés, vos blessures, vos regrets. Partagez avec elle tout ce que vous n’aviez pu, par manque de confiance, peur, gène ou colère, lui dire à ce moment-là.

     

    6. Prenez une feuille de papier et notez ce que vous voulez lui dire.

     

    7. Dès que vous avez terminé, continuez à écrire tout ce que la personne pourrait vous exprimer à son tour. Ne vous arrêter pas pour réfléchir à ce que la personne avait coutume de dire : souvenez-vous que maintenant elle vous a réellement entendu et est plus ouverte. Autorisez mentalement la personne à exprimer complétement son point de vue et notez ce qui vous vient.

     

    8. Vérifiez si vous avez encore d’autres regrets, blessures du passé que vous avez tus jusqu’à présent et, si tel est le cas, refaites les étapes précédentes. Continuez jusqu’à ce que vous sentiez réellement que vous ne gardez plus rien en vous, que plus rien n’a besoin d’être dit.

     

    9. Si tout a été partagé, vous devriez être prêt à pardonner, à renoncer à vous accrocher au passé, satisfait de la compréhension et de l’apaisement de ce dialogue. Exprimez à l’autre que vous lui pardonnez et dites-lui, lui permettant ainsi d’évoluer et de manifester les aspects ouverts et aimants dont vous aviez empêché l’émergence dans votre relation jusqu’à alors. Sentez également que vous êtes compris et pardonné de la même manière.

     

    10. Exprimez tous sentiments d’amour ou d’estime que vous auriez pu retenir jusque-là. Puis dites adieu. Visualisez maintenant que la personne se détourne de vous et s’éloigne. Vous la laissez partir en sachant que vous pouvez garder son amour dans votre cœur, ainsi que les souvenirs des meilleurs aspects de votre relation.

     

    Lorsque vous avez terminé, trouvé une autre personne pour lui lire ce que vous avez écrit, ou si vous êtes seul chez vous, lisez votre dialogue à voix haute.

     

     

     

    Libération des attachements énergétiques avec une autre personne (Tom Best)

       1. Identifiez une expérience qui est l’exemple même d’un barrage majeur dans la réalisation de ce que votre cœur désire. Une situation problématique avec une autre personne ou une situation plus générale dans laquelle vous vous sentez déconnecté, confus, blessé, accablé, sans ressource.

      2. Localisez cette expérience quelque part hors de vous, et placez-vous à droite de cet endroit.

      3. Le menton au départ est au-dessus de l’épaule droite ; coordonnez ensuite ce qui suit :

      a. Comportement

      1-Expirez profondément et lentement tout en bougeant la tête de droite à gauche. Votre menton devra être au-dessus de votre épaule gauche à la fin de l’expiration.

      2- Inspirez ensuite profondément et lentement, en bougeant la tête de gauche à droite. Votre menton sera à nouveau au-dessus de votre épaule droite à la fin de l’inspiration.

      b. Pensée

      1. – Alors que vous expirez, visualisez l’expulsion de votre corps des « crochets » (ou connexion énergétiques inappropriées) que la personne ou l’expérience vous avait fixés. Laissez votre inconscient participer. Cette énergie peut être perçue comme une couleur ou une forme, et peut être ressentie comme quittant n’importe quelle partie de votre corps. Cette libération aura tendance à modifier subtilement votre conscience de l’expérience.

        – Lorsque vous inspirez, visualisez le retour dans votre corps des « crochets » (ou des extensions énergétiques inappropriées) que vous fixés à l’autre personne ou à l’expérience. Laissez votre inconscient participer. Cette énergie peut être perçue comme une couleur ou une forme, et peut être ressentie comme pénétrant dans n’importe quelle partie de votre corps. Cette réception aura tendance à modifier subtilement votre conscience de l’expérience.

        c. Emotion

        – En expirant, amplifiez les sensations de libération et de pardon.

        – En inspirant, amplifiez les sensations d’acceptation et de pouvoir.

        – Continuez tant que votre corps enregistre une sensation claire de « détachement » de la personne ou de l’expérience. Remarque : Le temps nécessaire à l’expérimentation d’une sensation claire de « détachement » variera e fonction de l’intensité de l’attachement. Selon le niveau d’attachement inapproprié à une personne ou à une expérience ou à une expérience, la répétition de cet exercice peut s’avérer importante.

       

       

       

      Technique de pardon accompagné d'un guide spirituel

        1. Installez-vous confortablement et fermez les yeux.

        2. Prenez un moment pour apprécier et célébrer les personnes que vous êtes devenues au travers de tous vos efforts d’évolution. Ces personnes qui désirent pardonner et recherchent sincèrement à manifester plus profondément leur Etre Essentiel en nettoyant leurs vies de leurs blessures passées. Ni grosse tête, ni modestie exagérée dans cette appréciation.

        3. Recontactez votre Etre Essentiel et visualisez l’Etre Essentiel de l’autre personne. Imaginez que vous êtes accoudé à un balcon en compagnie de votre guide spirituel / ou ange gardien et que l’autre personne est à côté de vous, accompagnée de son ange gardien.

        4. Depuis le balcon, revoyez les moments difficiles de votre passé commun comme s’il s’agissait d’un cortège défilant es dessous de vous.

        5. Voyez en quoi chacune des expériences contribue à faire de vous la personne que vous êtes aujourd’hui. Sans ces expériences vous ne seriez pas ici aujourd’hui la personne que vous êtes, occupé à faire ce que vous faites maintenant. Comprenez que ces expériences sont en fait des cadeaux d’apprentissages vous guidant sur votre chemin, vers l’essentiel. Comprenez le cadeau d’apprentissage de chacune de ces expériences. Si nécessaire, demandez une explication à votre guide ou ange gardien.

        6. Voyez en quoi chacune de ces expériences est nécessaire et indispensable pour la perfection du cortège. Extasiez-vous devant la perfection des costumes et des décors, l’implication des acteurs et l’efficacité de la mise en scène qui vous ont amené à être totalement impliqué dans la représentation.

        Evaluez votre performance d’acteur.

        Félicitez l’autre personne pour certains de ses effets les plus spectaculaires, ceux qui vous ont vraiment fait marcher.

        Lorsque le cortège est terminé, remerciez l’autre personne pour être un partenaire d’apprentissage aussi extraordinaire et pour avoir bien voulu jouer l’un ou l’autre rôle de « mauvais » dans votre pièce.

        Exprimez toute votre appréciation et votre gratitude pour son implication dans votre chemin d’évolution.

         

         

        Mes prestations et tarifs 

        Les différentes prestations sont modulables en fonction du besoin identifié et de votre situation.