Mon champ d’action

Les sujets les plus souvent

rencontrés

Régler un conflit intérieur

Stréssé, surmené, J’ai besoin de prendre du recul, faire le point sur mes priorités, je suis en proie au conflit intérieur (valeurs, croyances, priorité, besoin, envies …)

Exemple : Tout va bien et pourtant tout va mal. J’ai une partie de moi qui veut aller à droite et l’autre à gauche. Je passe mes journée à cogiter, je suis épuisé et la situation n’avance pas. 

Quitter une relation en bienveillance

Toxique semble léger pour qualifier la personne ou la situation. Il semble impossible de sortir de là sans rentrer dans une guerre sanglante. J’ai l’impression d’être acculé, que la personne ou situation en face de moi, souhaite me broyer en petits morceaux. Je ne souhaite qu’une chose c’est que tout ce termine mais ça n’en finit jamais !!!

Exemple : mon responsable est un « bourreau », un « pervers narcissique », un « fou ». En gros, il passe tout son temps à me rabaisser, à me critiquer, à me chercher des noises. A l’écouter je suis un bon à rien et pourtant il ne veut pas me licencier !!!! Je ne sais plus quoi faire, j’ai tout essayé ! 

Faire le deuil d'une situation ou d'une personne

J’ai l’impression d’avoir perdu une partie de moi même. Ca fait tellement longtemps que je vivais avec cette personne ou que j’occupais ce poste. Je n’arrive pas à me remettre de cette perte 

Exemple : J’ai occupé ce poste depuis toujours, j’ai jamais envisagé travailler ailleurs ou faire autre chose. Je me sens complétement perdu et démuni. 

Rebondir après un échec

Anéantis, j’ai l’impression d’avoir tout perdu, que mon monde s’est effondré. J’ai l’impression que je n’ai pas été respecté pour tout le travail, l’énergie et les efforts que j’ai mis dans mon travail ou dans ma relation. Je trouve que c’est injuste. Tout est remis en question (mon investissement au travail, mon plaisir et mon désir de retravailler, ma capacité à occuper un autre poste, l’engagement dans une nouvelle relation ….) 

Exemple : J’ai toujours travaillé dans la même entreprise. Je me suis fait licencier suite à un changement de direction et de politique. Le contexte de licenciement était très tendu. La tension auprès de la direction et des collègues était presque palpable. Je me retrouve au pôle emploi sans aucune connaissance du chômage. Je n’ai pas envie de m’adapter à un autre fonctionnement ou même rechercher autre chose. A quoi bon !  

La réorientation professionnelle

Je suis dans le brouillard, en transition, je ne sais plus ce que je veux, où j’en suis. Je veux que les choses change sans savoir ce que je veux ni même pourquoi.

Exemple : J’ai  perdu mon travail, je ne m’y sentais plus bien depuis longtemps mais ne savais pas où aller et je suis resté. C’est le noir absolu, je n’ai plus rien, ne sait pas ce que je veux et je n’ai même jamais réellement envisagé changé quoique ce soit d’autre. Je suis morose, et ne fait aucune démarche. Parfois, je donne le change à mon entourage ou aux personnes qui m’accompagnent en faisant quelques démarches en espérant qu’elles n’aboutissent pas.

Stress et angoisse

Je doute, je me concentre uniquement sur ce qui ne va pas ou ne pourrait pas être capable de faire. Le simple fait de penser à l’évènement  en question me crispe, me noue de l’intérieur.

Exemple : J’ai un projet depuis de nombreuses années. Tout m’angoisse, je m’imagine le pire et j’ai du mal à entreprendre les démarches. 

Préparation aux entretiens, examens, réunions ...

Travailler je sais faire, en parler c’est une autre histoire. Je dois me présenter, expliquer  (ou présenter un projet en réunion) 

Exemple : A chaque entretien, je perds mes moyens (je tremble, rougis, bafouille, ne trouve pas mes mots) 

Mon champ d’intervention 

Comprendre et me comprendre.

Je Suis 

Connaitre ses modes de fonctionnement, permet de prendre plus facilement de la hauteur sur la situation et de repérer dans notre quotidien ces habitudes et comportements qui nous tire vers le bas. Lors de nos échange, vous exprimez la situation tel que vous la vivez, ressentez. Vous êtes porté par le flot des émotions qu’implique ce contexte. Pourtant chaque personne réagira pas de la même façon à un événement. 

Les masques, le deuil et les blessures d'âmes

Pour comprendre qui je Suis  encore faut-il que je sache comment je fonctionne. Nous avons tous vécu une blessure d’abandon, de rejet, de trahison, d’ humiliation et injustice.

Ces événements du passé qui n’ont plus lieu d’être ont activé un mode de fonctionnement pour se protéger ou se défendre.  Nous voilà partit dans le jeu du triangle de karpman, je vole au secours de … Je haie … et je suis la victime de …..

Pour ma part j’aime beaucoup le masque du sauveur, il est plutôt sympa à porter. Evidemment à chaque jeu il y a un prix à payer.

On peut parler de discernement lorsque nous prenons une décision ou réagissons en fonction de qui on est réellement plutôt qu’une réponse à une blessure. 

Identité et émotions

Les émotions, un vaste sujet ! Que ce soit l’hypersensibilité, l’émotivité ou la colère  …. Nous avons parfois tendance à nous identifier à nos émotions.  Si je pars du principe que je Suis hypersensible, je laisse les émotions régir ma vie, je me colle une étiquette. Comprendre et apprendre à libérer ces émotions permet de sortir d’un schéma limitant et offre la possibilité de choisir la façon dont nous souhaitons mener notre vie. Il est indispensable de comprendre qu’une émotion ne doit pas être réprimée, ce n’est pas l’objectifs. Simplement de comprendre qu’une sensation qu’on exprime n’est pas une fin en soi. Accueillir en bienveillance, sans s’identifier, sans se juger, font partie des clés possibles pour mieux gérer son champ émotionnel.  

Sortir d'un conflit, les liens d'âmes et l'effet miroir

L’effet miroir est un concept qui peut être compliqué à comprendre (ou pas) mais il est important de comprendre que les autres réagissent en fonction de ce que nous sommes. 

Les conflits que nous pouvons vivre au quotidien sont riches d’information sur notre propre fonctionnement. Il faut être 2 pour faire la guerre. S’il y a conflit c’est que le terrain y est propice.

Nous avons toujours le choix de la façon dont nous vivons nos expériences, une fois que l’on a compris le jeu qui se joue, nous pouvons en sortir. Il faut savoir perdre pour gagner.

Comprendre le jeu qui se joue avec notre environnement nous permet de mieux nous positionner et reprendre ce qui nous appartient. Une relation devient vite harmonieuse lorsque nous ne reprochons plus à l’autre notre mal être.

Certains liens d’âme peuvent être compliqués à appréhender. Comprendre et accepter certain mécanisme permet de faciliter les échanges.

 

Me découvrir et découvrir 

Je veux

Savoir ce que je veux, ce qui pourrait m’intéresser, tout un programme. Personne ne peut savoir mieux que nous même ce qui est bon pour nous. Encore faut-il être prêt à passer le pas. Il faut avoir vu le film pour savoir si on l’a aimé. Trouver un sens à sa vie, trouver sa place implique de prendre du temps pour s’écouter, rêver, savoir ce qui est bon pour nous et prendre du recul sur ce que nous ne voulons plus. 

Quels sont mes désirs profonds, qu'est ce qui me fait vibrer ,

Il y a une phrase qui m’a beaucoup parlé, je ne cherche pas un métier, je cherche un verbe ! Lorsque l’on est passionné par son travail, c’est un état d’être. Un travail qui permet d’exprimer une partie de ce que l’on est. A partir de là, on s’amuse. Il faut comprendre à ce moment-là que trouver un « métier passion » commence donc par trouver ce qui nous fait vibrer, ce que je n’ai jamais osé exprimer ou osé penser.  Que ce soit un travail ou un loisir, nous avons pour certain tendance à mettre de côté, à remettre à plus tard et nous restons ancrés dans notre routine quotidienne. Nous trouvons des excuses, du genre « je n’ai pas le temps » et nous continuons de nous plaindre de notre quotidien. Nous pouvons aussi avoir des rêves qui nécessite d’être enterré, il faut être réaliste, je ne serais jamais une princesse. Lorsque l’on est dans une démarche de changement, l’ouverture à un autre monde offre un nouveau champ des possibles. J’ai rencontré beaucoup de personnes qui « jouaient » leurs vies dans le cadre de ce changement. La pression qu’on impute à ce besoin de changement crée des tensions qui ne peuvent révéler le chemin qui nous conviendrait ou du moins va rendre le parcours beaucoup plus compliqué. Souvent le mal être au travail provient d’un ensemble (atmosphère, conditions, politique d’entreprise, situation personnel …) Le changement n’est pas forcement à l’endroit où on l’imagine. 

Quels sont mes valeurs, mes attentes ?

Les valeurs peuvent se référer à plusieurs points, tels que les valeurs humaines, morales, sociales, et fondamentales. Que ce soit dans le cadre de notre champ personnel ou du travail, les valeurs permettent de ressentir un sentiment d’appartenance à un groupe aux valeurs communes ou à l’inverse de ne pas se sentir faisant partie du groupe. Je me souviens d’une personne que j’accompagnais qui avait passé un entretien. Elle était déçue de ne pas avoir été retenue malgré que son profil collé parfaitement au poste. Elle s’est aperçue lors de nos échanges que les valeurs de l’entreprise (qu’elle avait qualifiée de colonie de vacances) ne correspondaient pas du tout à sa valeur travail. Avec le recul cette candidate a pris conscience qu’elle aurait rencontré des difficultés à se sentir à sa place dans cette équipe et qu’elle ne souhaitait pas réellement intégrer cette entreprise. Connaitre ses valeurs, c’est aussi reconnaitre que les autres n’ont pas les mêmes que nous et accepter de nous adapter. Je me respecte en respectant mes valeurs et celles de ceux qui m’entourent.

Différencier peur, besoin et envie, dépasser ses peurs.

Il est parfois clair pour nous que nous ne voulons pas faire quelque chose ou inversement par peur. Par contre il arrive également de se perdre et de ne plus savoir si l’on est encore dans la peur ou simplement que l’on n’a pas envie. Cela nécessite de se regarder et s’écouter avec honnêteté. Et il faut le dire parfois le déni est des plus confortable. Il arrive un moment où il nous devient évident qu’il est temps d’y aller et de dépasser ses peurs. Quelque chose des plus anecdotique peut vite devenir une torture pour certain. Face à la peur, les émotions qui nous accompagnent peuvent être violentes et nous conduis à l’immobilisme. Je vais prendre une situation qui m’est personnel. J’ai fait pendant longtemps des crises d’angoisse en voiture sur autoroute. Les crises étaient extrêmement violentes. J’avais le choix de conserver le confort de mon chez moi ou de bouger. Encore aujourd’hui les trajets sont compliqués pour moi, je suis face à une question à chaque fois que je dois bouger. N’ai-je réellement pas envie d’aller à cet endroit où ai-je peur de faire la route ? En gros est ce que la route est une bonne excuse ou pas ?

Dépasser ses peurs, nécessite d’aller chercher nos ressources. Tout est là, encore faut-il ne pas se laisser emporter par le flot des émotions.

J’analyse et j’acte 

Je construits 

On passe à l’action, je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus. J’ai des tas d’idées ou une idée précise mais il ne faut pas oublier que lorsque l’on plante une graine, il lui faut du temps pour pousser en tirant dessus ça n’ira pas plus vite. C’est le moment d’aller voir sur le terrain voir où je pourrait planter ma graine et ajuster ma vision des choses à ce qui m’entoure. Rester fixé sur sa vision des choses conduit à la désillusion et pour certain à l’abandon. 

J'ai un désir de changement mais quels sont mes possibilités ?

Parfois lorsqu’on désir changer quelque chose dans notre vie, nous restons limités à nos connaissances de la vie.  La curiosité est la clé de la réussite. C’est en  se renseignant, expérimentant que l’on peut se positionner. Comment savoir si l’on aime un plat si l’on n’a jamais gouté. Un changement est précédé d’un rêve. Entre ce que l’on imagine et la réalité il peut y avoir un monde, voir même plusieurs. Ou à l’inverse, un rêve peut être tout à fait accessible et nous le rendons inaccessible. L’échange et la recherche d’information permet d’ouvrir ce champ du changement et de commencer à un tracer les différents chemins qui peuvent s’ouvrir.

Sortir de l'illusion du rêve et se confronter à la réalité

J’ai trouvé ce que je voulais faire, je sais que j’en suis capable et rien ne se passe. Le rêve peut parfois devenir un fardeau. La peur commence à pointer son nez. Et si je n’y arrive pas, et si et si et si. C’est parti pour l’immobilisme et l’auto sabotage. Cela peut se faire en conscience ou pas. Le résultat reste le même, on parle pendant des années de quelque chose et on ne passe jamais à l’acte. Un rêve est un rêve. Pour que le rêve devienne un but, il se construit sous forme d’ensemble d’objectifs à atteindre (me former, pratiquer, m’inscrire, faire des démarches diverses et variées ….) Eclaircir le but à atteindre et les objectifs permet de concrétiser les choses et de sortir de l’illusion d’un rêve qui peut ne pas être réalisable en l’état. Le pourquoi peut être important également. Je rêve de faire une VAE pour avoir un diplôme. Je repense à cette personne qui avait plus de 30 ans d’expérience et qui souhaitait se former uniquement pour se sentir à égalité avec les petits nouveaux au BAC + 5. Il y a peut-être d’autres moyens de se sentir reconnu sans forcément passer par une VAE, tout dépend des autres projets que la personne peut avoir.

Sortir de sa zone de confort

Celui-là, c’est le plus important. Développer un projet, changer quelque chose dans notre vie implique automatiquement de sortir de sa zone de confort. J’imagine qu’une personne qui vit dans la même maison et qui a toujours travaillé dans la même entreprise pendant 20 ans, peut rencontrer des difficultés à s’imaginer faire autre chose. Plus nous expérimentons l’inconnu, plus il devient aisé de s’adapter. Il existe de nombreux petits détails du quotidien qui nous permettent de nous mettre en condition, de découvrir cette sensation, le moment où l’on trace soit même son chemin. Il y a quelque chose que j’ai toujours aimé faire. Je me perds en voiture ou à pied et je me balade. Je n’ai aucune idée d’où je suis  et où je vais.  Je n’ai plus d’objectif, je suis là et j’observe ce qui m’entoure. Cette sensation est des plus plaisante une fois qu’on a dépassé la panique de comment je vais faire pour rentrer. A ce moment-là on découvre des tas de petites choses, accompagné d’un sentiment de légèreté.

Je me prépare 

J’équilibre

Je sais qui je suis, ce que je veux  , où je vais et comment. Il n’y a plus qu’à ……. 

Passer à l’action nécessite d’aller chercher nos ressources et nous confronte souvent à nos peurs. 

La loi de l'attraction. J'attire ce que je vibre.

La loi de l’attraction est passionnante, elle nous apprend que nous attirons ce que nous vibrons. Il existe des livres entiers sur ce sujet. Une partie implique d’être au clair avec ce que nous désirons réellement. J’aime à dire que je passe commande, lorsque je réalise cette commande, j’entre dans une énergie de volonté. Je fixe toute mon intention sur ce que je souhaite réellement, on peut vite s’apercevoir à ce moment-là que les idées ne sont pas forcément si claires que ça. Ce qui nous semblait évident, en réalité ne l’était pas. Je vais prendre mon exemple actuel, le désir de me mettre à mon compte est clair depuis plusieurs années. En posant ma commande, je me suis aperçue qu’il a y de nombreux point qui n’était pas clair. J’ai toujours travaillé en équipe et j’adore ça, l’idée de travailler seule me posait un véritable problème. D’une certaine manière, je ralentissais le mouvement de façon à ne pas être confrontée à cette situation qui ne me plaisait pas. Mettre en lumière les freins inconscients nous permet de les accueillir, de les dépasser et de lâcher prise.

Mettre en pratique une décision difficile

On arrive sur du coaching pur. Votre décision est prise, tout est clair et vous cherchez les ressources pour y aller. C’est de la préparation mentale. On se programme  naturellement à l’échec, la réussite, la fuite …..  Si on le fait naturellement autant se préparer en conscience. Préparer ne veut pas dire contrôler. On ne peut pas prédire la façon dont les choses vont tourner. Par contre on peut préparer ses ressources pour rester ancrer et aligné à ce que l’on souhaite réellement.

Sortir de l'anxiété vers la sérénité et l'assurance

Pour ma part, j’ai toujours été une personne anxieuse. En gros je m’imagine tous les possibilités y compris les pires scénarios. On est loin de la sérénité. La confiance en soi se travaille. Il existe de nombreuses méthodes pour sortir du doute et arriver à l’assurance. Cela peut être de faire du théâtre (pour apprendre à s’exprimer en public), la méditation, la pleine conscience, hypnose, la sophrologie  ….. J’ai expérimenté de nombreuses méthodes, toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

Mes prestations et tarifs 

Les différentes prestations sont modulables en fonction du besoin identifié et de votre situation.